L O V E“SEBASTIEN, COMME VOUS NE L’AVEZ JAMAIS VU !” LOVE “L’imagination, c’est la vie.” K.S. CONSEILLE AUX PERSONNES SENSIBLES CE LIVRE EST DEDIE A LA LOVE SOCIETY, A TOUS CEUX QUE J’AIME, A TOUS CEUX QUI M’AIMENT, A TOUTES LES PERSONNES CONNUES OU INCONNUES QUI M’AIMERONT, A AURORE, RACHEL, STEPHANIE S, STEPHANIE L, LAURENCE, FRAMBOISE, FLORENCE, ANNE-GAELLE, ET TOUS LES AUTRES… A TOI, CHRISTELLE. J’ESPERE QUE VOUS AUREZ LE MEME SENTIMENT EN LISANT CE LIVRE QUE MOI J’AI RESSENTI EN L’ECRIVANT : L’AMOUR JE VOULAIS DIRE ENCORE QUE TOUT CE LIVRE, AU MOINS JUSQUAU CHAPITRE VII A ETE ECRIT ALORS QUE J’ETAIS ENCORE AMOUREUX DE CHRISTELLE JE PRECISE QUE CELA N’A RIEN MODIFIE A CETTE OEUVRE KLEIN SEBASTIEN CHAPITRE 1 Un vent sauvage siffle à mes oreilles sourdes. Devant moi, un infini d'espace mais aussi un vide de gens, un vide de vie, un grand vide. Mes yeux ne voient pas plus loin que mon imagination. Je vois des arbres, je vols des murs, tout autour de moi, implacables, stressants, ils m'enferment dans mes pensées, dans mes rêves...mes rêves, les seuls que je comprenne encore, les seuls qui ne me trahissent jamais, qui sont comme je veux, comme je suis. Je suis là, tout seul. dans un vide d'infini et pourtant... Non, je dois revenir dans cette réalité. Revoir cette cour où je suis, où mes yeux volent les salles de classe et les élèves derrière les vitres souillées de mes larmes. Je les vois, ces élèves qui travaillent, ils ne sont pas encore là - il n'est pas tout à fait 8 heures - mais je les vois dans ma tête, penchés sur leurs cahiers ou bavardant, mais bien présents, bien vivants. J'entends la sonnerie retentir à mes oreilles, qui écoutent mon esprit se parler à soi-meme. C'est l'heure, l'heure que j'attends, que j'aime et espère, l'heure où enfin je pourrais commencer la journée, mais surtout l'heure, qui n'est pas simplement une aiguille sur une montre, mais le moment où enfin je vais la revoir, elle, Christelle... Comme tous les matins, je la vois, mais mon esprit ferme les yeux pour ne pas faire crier mon coeur de bonheur et de joie. Je lui fais une bise sur une joue, puis sur l'autre et je retourne dans mes rêves où je me retrouve, où je me questionne, où je vis, totalement, sans un soupçon de peur ou d'angoisse sans penser à tous ces échecs sentimentaux et affectifs qui me brisent le coeur. Voilà, j'ai eu mes trois secondes de bonheur, que dis-je? , mes cinq secondes de bonheur, car la seconde n'est plus un moment dans l'espace mais une vie qui se crée ou se perd selon le choix de Dieu, selon le choix du ciel, mon royaume On parle, on discute, de tout et de rien, de ce que je ne connais pas, ou, pas bien Parfois, j'aimerai bien qu'à travers ces mots, ces lignes, tu viennes m'aider à trouver une fin heureuse pour que toi, lecteur, tu puisses sourire sans penser à rien, sans un amour qui te détruirait le coeur et qui, faisant semblant de d'apporter du bonheur, te ferai t'éloinger de plus en plus loin, là-bas, dans notre monde imaginaire. La sonnerie retentit, il est l'heure d'y aller, de retourner m'asseoir sur cette chaise et devant cette table. Et comme chaque jour, je regarderai par la fenêtre en rêvant, je prendrai mon crayon, mon stylo, mon marqueur et j'écrirai, sans savoir vraiment pourquoi, deux lettres qui pourraient résumer ma vie : CR. J'aime la pause de dix heures. Elle me permet de me sortir de ma tête tous les ''CR'' que j' ai écrit sur les murs, les tables, les radiateurs, les chaises, et tous les autres objets qui composent mon univers, tous ceux qui reflettent la tristesse et 1' ennui d ' un objet sans vie. Aujourd'hui je l'ai revue comme je la voie dans mes rêves, mes pensées, mes passions, mes objets, mes photos, mes dessins, et tout ce qui a attrait à elle, qu ' il soit flagrant ou insignifiant, il y a toujours quelquechose de mystérieux dans un objet ou une chose, qui me fait penser à elle Rien qu ' un ''C'' ou un ''R'' écrit sur un bout de papier où même sur cette page, cette feuille d ' un livre banal qui peut devenir quelquechose de motivant , rien qu ' à la vue d ' une seule lettre de son nom comme un simple ''C'' qui pourrait être suivi machinalement de toutes les lettres de son prénom, ces lettres qui se sont, comme ''échappées'' de 1 ' alphabet pour former un nom, un seul, Christelle... Et je la regarde, sans me lasser, sans jamais savoir pourquoi. Je me délecte de la conversation de ses yeux brillants et plein de tendresse qui semblent refléter son coeur. Ce coeur, qui attire inconsciamment le mien et qui l'emmène dans une danse féerique, au monde imaginaire où je la retrouve, celui de mes rêves où tout est beau, où rien n'est pareil, où quand il neige, la chaleur augmente et quand il pleut, on voit dehors des gens, des enfants, des amoureux qui s'embrassent et telles des larmes, les gouttes glissent le long de ma joue pour enfin, tomber sur le sol, où, à l'inverse des larmes des gens de la Terre, elles disparaissent dans une étincelle étoilée et argentée. Mes larmes de tristesse, elles, ne traverseront jamais le sol pour rejoindre ce monde, mais resteront encrées dans la mémoire de mon coeur, et dans ce sol d'où elles remonteront pour me faire du mal et pour me rappeler la cause de leur creation… Lors de mon dernier voyage au pays des rêves, j'ai découvert que mon coeur était comme divisé en plusieurs parties. Trois zones bien définies et qui portent toute un nom il y a d'abord celle de l'amour qui occupe la moitié puis celle de l'amitié. Vient ensuite la zone de tristesse, la plus morbide, la plus horrible, pareil à un cimetière où à la place des morts, il y aurait des larmes... Au fil du temps, je pus remarquer que la zone de tristesse ne cessait d'essayer de devenir plus grande, plus importante, et, à mesure de mes pleurs, à mesure que ma tristesse augmente, cette zone prend plus de volume et il faut que je me retienne de pleurer pour ne pas qu'elle réussisse à détruire mon coeur ; si l'on devait prouver quoi que ce soit, on pourrait affirmer que tous mes chagrins sont des chagrins d'amour et on arriverai à une conclusion pessimiste mais pourtant réelle : l'amour nous détruit le coeur... Longtemps, il est vrai, je crut que je trouverai la porte d'accès au monde imaginaire au fond de la zone de l'amitié. Mais le ''transfer'' entre les deux mondes était si imprévu, si rapide, que jamais je ne put voir où j'étais lorsque je traversais la porte. Mais toi, lecteur, me comprends tu? comprends-tu que lorsque tu rêves, l'action ne se passe pas dans ton esprit, mais dans ton coeur? tes rêves ne sont-il pas les reflets des sentiments de ton coeur? Quand j'ai voulu sonder mon coeur en imposant à mon esprit de "s'endormir" et de ne plus commander les élans de mon coeur, j'ai pu y pénétrer Cette sorte de yoga intérieur m'a permis de remarquer que la zone où se trouvait la porte de l'imaginaire n'était pas celle de l'amitié ni celle de la tristesse au contraire, mais se situait dans celle de l'amour ; cette zone si grande, presque inexplorable, mais qui est le vrai centre de mon corps tout entier et qui le commande. avec l'aide de mon esprit. On aurait pu énoncer cette théorie qui nous aurait peut-être aidé à mieux nous connaître, mieux nous contrôler, celle qui dit : ce n'est pas l'esprit qui commande le corps, ni le cerveau, mais c'est le coeur. J'y étais! !! N'as tu donc rien remarque? pendant quelques minutes, J'ai regardé une photo de Christelle et n'y suis retourné ! Je suppose que mon esprit a dû continuer à écrire sans que je le sache, quelques lignes pour décrire ce qu'il voyait. A t-ïl bien traduit en mots et en phrases ce que je ressentais ou voyais? je n'ose pas lire ce qu'il a écrit. Il a certainement dû écrire n'importe quoi !! quand je pense que pendant une vingtaine de lignes, mon coeur a arêté de décrire les idées que je recevais et pendant que je voyageais à travers lui il a renvoyé les idées au cerveau !! je lis une phrase qui me choque : ''l|amour me détruit le coeur". Est ce vraiment ce qu'il pense? l'amour ne me fait-il pas vivre? Je range la photo de Christelle car elle peut me faire du mal et je ne serais plus que faire si mon esprit continuait à écrire seul, sans l'aide de mon coeur. Si tu veux une preuve que l'esprit ne peut travailler sans le coeur, regarde un peu avant : alors que j'était avec Christelle dans la cour, je me suis retrouvé devant mon bureau à regarder une de ses photos! !! Mais faut-il vraiment croire en son coeur? Faut il vraiment qu'il extériorie ses sentiments ou faut-il l'enfermer autour du mot timidité? Est-ce un simple "organe" - et je n'ai pas peur de choquer en le disant - ou est ce un être intérieur qui gère notre vie, notre caractère? ''i1 ne faut pas croire les grands de ce monde", phrase qui a été citée dans de nombreux ouvrages religieux, peut s'apparenter à tout ce que savent les savants sur notre organisme. Mais les savants croient-ils en Dieu, connaissent-ils l'amour? le coeur n'est-il pour eux qu'un organe tout juste bon à faire passer le sang dans notre corps? je suis sûr du contraire : même si mes idées sont imaginaires et ne peuvent être vérifiées, je suis sûr que le coeur n'a pas que pour seule fonction de nous faire vivre "chimiquement" ou organiquement comme tout être humain sur Terre. Chaque être humain est différent, mais plus par ses sentiments que par son aspect biologique. Mais que peut bien vouloir dire alors ''j'aime Christelle ''? cela veut-il dire que mon coeur aime le sien alors que notre coeur à l'intérieur de notre corps est "invisible" Je ne comprends plus qui à part le coeur peut avoir, dans notre corps, des sentiments? l'amour serait-il comme la musique qui, bien que passant par nos oreilles puis à l'intérieur de notre cerveau, est filtrée, puis renvoyer vers le coeur ? Moi qui suis entièrement ''fou'' de Christelle, Je ne pourrai jamais croire que mon amour n'est qu'un stimulus nerveux qui fait "s'electrifier" mon coeur Tant de zones et tant de mondes à l'intérieur de notre corps qu'il faudrait visiter pour pouvoir savoir. Il me faut savoir, quelles sont les raisons de cet amour presque insensé mais pourtant si réel et si fort. Toi, lecteur, tu as aimé, tu as été aimé, mais t'es tu jamais demandé pourquoi ? C'est à travers des mots, des pages, que je vais essayer de comprendre les réactions, aussi bien bénéfiques que maléfiques, de mon coeur. En forçant mon esprit à se concentrer sur des zones bien définies de mon coeur, Je pourrai intervenir directement sur une analyse descriptive de ce qui se passe à l'intérieur, dans cet organe qui, d'après les savants, ne fait que filtrer le sang. Ces hypothèses, bien qu'imaginaires, nous aideront peut-être à découvrir une vérité réelle CHAPITRE 2 THE DREAMS Le rêve, comme je le pense, est une succession d'images que, en raison de leur vitesse de passage, le coeur peut ressentir. La rapidité du défilement de ces images est si grande que l'esprit ne peut pas les analyser, donc, il ne peut pas les comprendre. Le coeur, lui, n'a pas besoin de les analyser en détail prenant un certain "plaisir" à voir ces images défiler il en tire une conclusion, une leçon, une morale, rien qu'en ayant analysé la part la quantité d'amour qui y est contenue. Dans le chapitre des rêves, il n'y aucune exception : tout le monde rêve. Même si le pauvre rêve de richesses ou que l'aveugle rêve de devenir voyant, il y a toujours de l'amour dans les rêves. Mais les rêves ne contenant que de l'amour comme les miens, je le crois, sont les plus beaux, les plus magnifiques et les plus fantastiques. Quand, pour la première fois l'homme a rêvé, il ne put comprendre comment son esprit aussi primaire avait pu recréer de telles images mobiles et colorées et lui faire parvenir sans qu'il eût fait quelquechose ; et c'est à partir de ce jour que les dieux tous puissants, sont nés. L'homme ne rêve pas quand il le désire : en fait, il ne les désire presque jamais, car, à notre époque, rêver devient une perte de temps ; c'est l'esprit qui incite au rêve qui, lorsque le stress se fait sentir, fait réagir ses neurones et ses cellules grises pour envoyer au coeur un stimulus qui va immédiatement provoquer la formation, la création d'images qui seront renvoyées directement au cerveau et tout cela en une fraction de seconde : résultat : le rêve commence sans que l'humain n'y fasse quelquechose. Il y a des milliers de sortes de rêves différents, aussi bien par leur durée, que par leur beauté ou leur qualité. La qualité et la beauté dépendent de l'amour ou plutôt de la force de l'amour, que l'image contenue dans le rêve contient ; en plus simple : plus on met de d'amour dans un rêve et plus il sera beau, avec des images de très bonne qualité. Le rêve est comme un film dont on serait le héros et qui finirait toujours, généralement, très bien. Mes rêves contiennent toujours une part très importante d'amour car ils sont tous basés sur le principe que la seule chose au monde qui pourrait me rendre vraiment heureux est que je puisse me raire aimer de Christelle. Je ne rêve pas simplement d'une petite sortie entre amoureux maïs d'un amour durable, fidèle et éternel qui me rendrait la joie de vivre pour la vie entière. Mais comment expliquer vraiment un rêve? Je ne peux décrire et raconter que ce que je me souviens encore car il est très difficile de se rappeler de ses rêves. Mais l'on ne fait pas non plus d'affirmations sans donner d'exemple, aussi je vais tacher de vous faire part de mes secrets enfouis au plus profond de moi et qui sont révélés dans mes rêves les plus fous, les plus beaux et les plus romantïques Je me souviens un jour d'une expérience rêvée qui m'avait conduit tout droit à l'hopital. J'était avec Christelle puisqu'elle est constamment dans mes rêves, et ce jour-là, je ne sais pas ce qui s'était vraiment passé mais on aurait dit que Dieu m'en voulait. C'était si horrible que je me souvient encore de ce que Christelle m'avait dit lors de cette dispute : "je te déteste! jamais tu n'as été mon ami! jamais je ne t'aimerais! mais que fais-tu donc sur Terre? !? " Je suppose que mon esprit avait dû être très choqué car je ne voyais plus rien un triste écran noir apparut dans mes rêves car il n'y avais plus assez d'amour pour prendre l'image "nette" et "claire" comme avant. Après tout s'est joué en une fraction de seconde : mon cerveau ne réagissant plus, il ne pouvait donc plus empêcher le coeur de réagir. Aussitôt, le coeur commença à créer et à amplifier certaines émotions comme la haine qui n'existait pas auparavant ainsi que la violence qui me fit me battre tous les jours, l'impossibïlité de réfléchir me fit fuguer et bientôt boire et fumer. Tout ceci est en fait imaginé car il y avait dans mon esprit toujours cet écran noir qui m'empêchait de savoir vraiment ce qui se passait. Au bout de quelques secondes, l'écran noir disparut pour faire apparaître une image qui me fit tressaillir j'était raide mort, couché sur un lit d'hopital et j'entendais un bruit long et répété, celui du scanner : comme une caméra, mon esprit me fit voir le scanner où il y avait un point qui traversait l'écran en sa largeur voulant dire que j'étais déja mort. Dès ce moment, tout bascule dans le vide : ne voulant pas rester enfermé car si l'on se voit mourrir, dans mon monde, on ne se réveille plus jamais, mon coeur réfléchit le plus rapidement possible ou plutôt, de peur, je l'oblige à réfléchir et incite mon imagination à "travailler" le plus vite possible. C'est ainsi que l'on voit Christelle - ce n'est pas très étonnant, ni original, mais c'est la meilleure solution - qui arrive en pleurant - ce qui m'émeut - et se penche au-dessus de mon lit pour m'embrasser : A CE MOMENT, C'EST L'APOTHEOSE !! En exactement 25 dixièmes de seconde, un stimulus nerveux et "electrique" partant de mes lèvres, passe par le cerveau, puis rejoint directement le coeur ; 7 centièmes de seconde plus tard, le cerveau est ''deconnecté'', il ne réagira plus ; en même temps, le coeur éclate et devient incontrôlable, émotionnellement instable. Il dégage ainsi une énergie qui se propage à travers tout le corps, mais aussi dans l'espace, à travers toute la pièce. De petites décharges électriques sans danger et visibles vont et viennent tout le long de mon corps. Sous l'effet de la trop forte puissance dégagée, le scanner explose. Juste après être devenu "fou". Mes yeux s'ouvrent en une fraction de seconde mais la quantité d'amour contenue dans le rêve m'oblige à me réveiller en sursaut. Je m'approche de ma fenêtre, je souffle sur le carreau et dans la buée qui s'est formée, à l'aide de mon doigt, j'écris CR : la journée peut commencer... Il y a beaucoup de rêves différents dans le monde entier, mais tous ces rêves sont classés par familles. Il existe des rêves dont la quantité d'amour qui y est contenue est tellement grande que le rêve donne une image presque parfaite de la réalité : le rêveur se sent tellement entrainé, tellement concerné par le rêve qu'il oublie ce qui s'est passé avant, après, et même parfois pendant le rêve lui- même! Ce genre de rêve est tellement "fort" au point de vue réalisation que les cinq sens se mettent en action par eux-mêmes sans le savoir! Par exemple, si on rêve que l'on mange. et que l'on mette tout son amour à l'intérieur du rêve alors les papilles gustatives feront comme si vraiment le rêveur mangeait quelquechose de réel : elles lui feront sentir un certain goût sans savoir que la nourriture est en fait imaginaire! Cela n'arrive que très rarement mais il arrive parfois que même le toucher est ''dupe'' en croyant avoir en main quelquechose qui est irréel. Cela m'est arrivé alors que j'étais très amoureux C'était la typique scène du baiser entre Christelle et moi mais cette fois ci il n'y avait pas eu d'histoire ni avant, ni après, d'ailleurs. Eh oui! le rêve avait bel et bien commençé comme cela sans que je puisse y faire quelquechose. Et là, il s'est produit quelquchose de fantastique! : je sentais mon coeur qui battait plus fort, plus vite, sans raison apparente. Ensuite je sentis contre mes lèvres comme quelquechose de doux, de tendre, sans savoir ce que c'était. Puis tout devint clair : mon rêve était parfait : Ce que je sentais étaient les lèvres de Christelle (alors que ce n'était qu'un rêve) puis ce qui faisait battre mon coeur si vite et si fort, c'était l'émotion. C'est alors que l'image dans mon esprit devint parfaitement nette avec tous les détails, que ce soit dans le fond de nos yeux que dans la finesse de nos habits. Un moment je sentis même une grande chaleur (alors que la température ambiante ne dépassait pas 18°). J'oubliais tout du monde extérieur et je me sentais réellement dans le rêve! : lorsque je passais ma main dans ses cheveux, ma main bougeait réellement et touchait quelquechose (probablement ma couverture mais cela avait l'air tellement vrai! !). Ce rêve fut certainement le plus beau de toute ma vie et mes parents furent bien étonnés de me voir me lever à 2 heures de l'après-midi! !! Il y a dans le rêve toujours quelquechose de vrai de réel, mais l'esprit ne peut le distinguer des autres choses rêvées. Aussi, lorsque je parlais des trois portes donnant accès aux trois mondes, l'amour, l'amitié et la tristesse, le fait imaginaire était justement la porte, le fait réel était le fait d'entrer dans un autre monde, ce qui est vrai puisque le monde des rêves est totalement différent de notre monde à nous... Le rêve est un labyrinthe il contient des centaines de ''salles'' différentes qui se situent à toutes à un niveau de l'espace considéré. Il m'est arrivé, un jour, par exemple, de me trouver dans une pièce que je n'avais jamais vue et qui était entièrement vide, à l'exception d'un miroir accroché au fond de la salle. Je me suis approché et au dessus du miroir, il y avait une inscription qui disait "qui suis-je? '' une question bien étrange qui attira ma curiosité. Je m'approchis du miroir et, chose étrange, mon reflet n'apparaissait pas! peut-être avais-je répondu à la question par "je ne sais pas" mais était-ce là une réponse ? que sais-je vraiment de moi et pourquoi cette question était-elle dans mon rêve ? Était-ce là un message à comprendre ? Je ne sais pas car beaucoup de personnes qui se posent des questions, comme moi, les retrouvent dans les rêves... Il m'est arrivé, en plus des rêves d'amour, d'avoir des rêves de puissance destructrice, défensive, et protectrice Ces rêves sont basés essentiellement sur la haine que j'ai envers quelqu'un qui aurait un comportement à égard de Christelle des plus déplacés, des plus méchants. Cela peut se résumer par des insultes, des bousculades ou dans le pire des cas, une attaque, genre "baffe" ou quelquechose qui pourrait lui faire mal, aussi bien physiquement que moralement. Dans ces rêves, la puissance, qu'elle soit destructrice, protectrice ou défensive que je possède est fonction du degrè d'attaque : cela peut. aller de 0 (un mot de travers qu'on lui aurait dit) Jusqu'à 10 (attaque directe). Dans le rêve, les niveaux au-dessus de 10 (jusqu'au viol, par exemple) rendent automatiquement l'agresseur coupable de mort. Toujours dans le rêve, on peut dire que la puissance ne se crée pas automatiquement, mais elle se dévelloppe peu à peu selon l'évènement, la haine, que peut me procurer la scène que je vois. Pour le degré de puissance, c'est le même que celui d'attaque. Il y a tout d'abord passivité de mon esprit, puis réaction de mon coeur et enfin réaction de l'esprit qui commmande immédiatement le dévelloppement de la force. Cela se caractérise par un "aura'' de lumière de couleur jaune ou rouge feu qui se forme lentement autour de moi et devient de plus en plus fort, de plus en plus grand. Là, celui qui a provoqué cette puissance, ou autrement dit, "l'attaquant" se demande ce qui se passe. Ne comprenant pas, Il continue à injurier ou attaquer Christelle. Evidemment, la puissance augmente de plus en plus ce qui fait devenir mes yeux d'un rouge vif ca y est, le démon s'est réveillé. Ce démon n'est autre que l'image du mal dans mon esprit (voir chapitre 3). A ce moment là, "l'attaquant" prend peur Il essaie de trouver une excuse à son comportement envers Christelle. Malheureusement pour lui, c'est trop târd. L'énergie est libérée et est directement projetée sur l'attaquant qui sous la force du coup se retrouve derrière le mur, complètement secoué. Cela peut paraître bizarre mais je ne me rappelle plus la réaction que j'avais eu à la fin de "l'évènement". D'ailleurs, après que l'énergie eût été libérée, et que mes yeux soient redevenus de couleur normale, dans le rêve, Je ne me souvient même plus de ce qui s'est passé. Tout a été commandé par mon esprit sans que Je puisse rien y faire Toujours sur le thème de la puissance, je me rappelle qu'une fois, elle s'était libérée autrement : au commencement, une boule d'énergie tournoyait autour de moi de haut en bas et ainsi de suite ''L'attaquant'' trouve cela bizarre mais à ce moment je compris que cette "boule" c'était l'image de mon énervement car à mesure que l'attaquant m'envoyait ces insultes et des injures elle tournait plus vite, devenait plus grosse, s'enflammait, etc... A un moment, alors que l'énervement était très fort, la boule s'arrêta net de tourner et partit comme une flèche vers l'adversaire ce qui le fit projeter en arrière et casser une vitre. Tous mes rêves de puissance ne s'achèvent jamais. Pour mon coeur, il est clair qu'il aura des remerçiements de la part de Christelle et qu'il sera peut être récompensé par une bise ( un gros bisou! ) ou un sourire. Mais pour mon esprit, il n'y croit pas trop car il sait que la violence ne résout rien Tous ces rêves qu'ils soient images, paroles ou sentiments sont tous concentrés sur une même idée, sur un fait qui se passe le jour même. C'est drôle, en écrivant ces lignes, un rêve qui n'a duré que quelques secondes, m'a fait inconsciamment écrire sur ma feuille, les deux lettres CR. Ceci est un rêve que je qualifierai "d'accessoire", il me fait tout simplement me rappeler qu'elle me manque et cela me rend triste. Les rêves ne sont parfois pas aussi beaux que l'on pourrait le croire et Il m'est arrivé de rêver que Christelle mourait. Dans ce rêve, je ne veux plus voir personne j'essaie de tout oublier tout mes amis l'école, la vie, tout. J'oublie ce que je suis, qui j'étais et je ne veux plus savoir qui je serais. Je me fous de tout je me rappelle même que quand mes amis sont venus me voir, un de mes autres amis ( je ne me rappelle plus qui ) les en a empêchés en disant : "Non, il vous a oublié, laissez-le, c'est fini!!" Pendant un moment je ne me sentais plus dans mon corps et comme mes amis, je regardais ce garçon assis sur le mur qui ne souriait pas, qui avait le regard vide, quand J'ai pensé que c'était moi, j'aurais voulu le tuer, me tuant ainsi en même temps. C'est drôle parfois quand on sait qu'une vie ne tient qu'a un fil d'espoir et d'amour,. jamais je n'aurait cru que j'aurai à me pendre pour, et avec ce fil… Pour pouvoir finir ce chapitre avec une fin plus "heureuse", voiçi un rêve simple mais qui m'a paru bizarre. En effet, dans ce rêve, Christelle et mot sortions déja ensemble. D'après ce que je me rappelle, Chrlstelle voulait sortir d'un cours qu'elle n'aimait pas. A ce moment, je me fit viré de cours et au lieu d'aller chez les surveillantes, je suis aIlé dans sa classe et j'ai dit Qu'elle était demandée en bas. Le proffesseur fut d'accord (heureusement ) et lorsque que Chrlstelle et moi sommes sortis, nous avions à peine passé la fenêtre, que déja fou d'amour, je la plaquais contre un mur et l'embrassait tendrement. Ce fut un baiser torride, comme ceux des films que je vois toujours, avec ce besoin de l'embrasser dans le cou, de lui "mordre" l'oreille, de sentir la chaleur de son corps contre moi, de passer ma main dans ses longs cheveux, de ne faire plus qu'un avec celle qu'on aime. C'était beau et j'ai pensé à Stéphane et à Anne-Gaëlle qu'est-ce qu'ils pouvaient être heureux !! Il faut que j'y croie moi aussi, pour m'empêcher de pleurer. CHAPITRE III UN ORDINATEUR INTERIEUR Lors de la naissance d'un enfant, on admet facilement que son cerveau n'est que très peu développé. Mais au fur et à mesure des années, il se dévelloppe. Dans un certain sens il est programmé pour apprendre. Si l'enfant touche une fois une flamme et qu'il se brûle, le cerveau enregistrera, et stockera cette information qui permettra au bambin de ne plus recommencer. Mais le cerveau cet "ordinateur intérieur" peut enregistrer des sensations, des émotions aussi. Le coup de Foudre est par exemple traduit pur une bouffée de chaleur, une augmentation de la tension, un rythme cardiaque accéléré et une mémorisation immédiate de la personne concernée. Moi qui ai toujours voulu sonder cet ordinateur, je peux dire que j'ai tout essayé mais j'ai réussi. Mon ordinateur comporte deux parties : le transmetteur de sensations et le récepteur enregistreur. Pour montrer comment "marchent" ces deux parties, revoyons l'exemple du coup de foudre : le coup de foudre se produit, l'ordinateur remarque un fait nouveau jamais produit auparavant, transmet ce qui se passe (ici, la chaleur, l'augmentation du niveau cardiaque, et la montée de la tension au récepteur qui lui va mémoriser enregistrer, stocker et enfin traduire. Cela peut paraître très simple mais rappelons que mon ordinateur a besoin de quelqu'un d'autre (je pense à Rachel et Aurore, mes deux conseillères pour m'aider à traduire cette sensation ou émotion. A la Fin, Il enregistrera : - si chaleur, montée tension, montée rythme cardiaque -> coup de foudre : origine coup de foudre inconnue -> demande recherche. Plus tard, il apprendra que l'origine du coup de foudre était ici, Christelle. Beaucoup plus tard, il commencera à apprendre de plus en plus vite, christelle lui donnant la force nécessaire et se créera pour lui-même une véritable fiche d'identité ressemblant à celle-ci : NOM : ROUSSEAU PRENOM : CHRISTELLE ADRESSE : (gardée secrete pour la publication web) VILLE : (idem) TEL : (idem) AGE : 16 COULEUR cheveux : BRUNS DATE DE NAISSANCE : 22/12/76 COULEUR YEUX : VERT METIER VOULU : PROFESSEUR D'ANGLAIS FRERES ET SOEURS : 1 FRERE SIGNES particuliers : TRES BELLE INTELLIGENCE : 20/20 BEAUTE : 20/20 TAILLE : 1 M 70 POIDS : 52 KGS POINTURE : 38 VILLE NATALE : THIONVILLE (clinique du parc) CARACTERE : GENTIL COUlEUR PREFEREE : NOIR ANIMAL PREFERE : HAMSTER activité preférée : TENNIS RELIGION : CATHOLIQUE SIGNE : CAPRICORNE RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES EN COURS DE RECHERCHE.. Au total, pus de 63 000 renseignements peuvent être demandés par l'ordinateur mais Il ne pourra pas tous les mémoriser (ni même tous les avoir). Il ne mémorisera que les plus importants. Mais les renseignements demandés iront de la date à laquelle elle a eu sa première dent jusqu'à la date de naissance de l'arrière grand mère de sa meilleure copine !!! La demande est très large, l'ordinateur veut tout savoir, il a "soif" de connaissances concernant Christelle ! Mais cet ordinateur peut aussI traduire des sentiments et les renvoyer directement au coeur car ils sont trop complexes ou trop forts (le coup de foudre avait été directement renvoyé ou coeur qui, lui, a disjoncté complètement !). Je vais tenter d'expliquer la réaction que j'ai eu à certaines dates précises et que mon ordinateur a analysé : 16 février 1991: Ce soir là j'avais rencontré Christelle au Géric : résumé de la situation : fait de la voir sans s'y attendre. > chaleur intensive, Frottement des yeux, coupure de la voix. Le sourie qui a accompagné cette rencontre a évidemment fait réagir le coeur qui, lui, a tout bloqué sous la forte émotion, et donc tout ce que j'avais entre les mains (couteau, Fourchette, car c'était au restaurant) est tombé par terre dans un bruit pas possible !! 18 avril 1990 : retour d'Angleterre. Je suis très triste d'abandonner christelle et cela a déclenché une forte émotion qui m'a poussé à me calmer quelques temps : réflexion, abandon, tristesse et bouleversement des projets temporaires. 24 JUIN 1990 : Aurore, Rachel, Christelle et les autres ont joué Antigone. C'était très beau. Rachel était tellement nerveuse qu'elle m'a sauté au cou (soupir ) christelle jouait le choeur. Elle était la première sur scène et était habillée de blanc comme un ange (re-soupir !) 14 février 1992 : C'est la saint Valentin. Je m'en rappelle très bien. C'est le jour où j'ai offert des petits coeurs en chocolat et où j'ai reçu pleins de bisous !!! bisous dont deux de christelle réaction de chaleur, sueur, grande force et énergie reçue (soupir !) l'après - midi, j'ai joué aux échecs contre christelle, j'étais tellement en forme que j'ai gagné tout de suite alors que je voulais la lasser gagner pour lui faire plaisir ( j'ai quand même été applaudi (et j'ai eu un sourire de sa part)) 9 AVRIL 1992 (jeudi) : J'ai vu Un film (dantan) avec christelle au théatre : rien a dire. Mais l'après-midi quand j'ai donné le livre "christelle" à christelle, elle a dit que j'étais un ange !!! ( j'étais devenu fou !!! yahou !! réaction de grande affectivité pareil que coup de foudre, super forme (yahou !!) 5 MAI 1992 : On a parlé de Christophe avec christelle à l'arrêt de bus. Elle m'a dit " je te fais du mal" et je n'ai pas su répondre quelquechose de censé tellement je me sentais petit et idiot par rapport à Christophe et à l'amour qu'elle lui portait. Parler d'amour en parlant de Christophe. Sentiment d'infériorité par rapport à un amour quasi - indestructible ! (snif !) Une lettre avait été écrite le soir et donnée ) christelle le jeudi 7 mai 1992, la réponse négative a provoqué une zone de tristesse et un évitement qui dura du vendredi 8 mai au vendredi 15 mai. 15 MAI 1992 (vendredi ) : la zone de tristesse semble se terminer : Anne - Gaelle m'a emmené dehors et a parlé avec christelle. Elle me dira le 18 mai si elle me fait encore la "gueule". échec sentimental. baisse de tension, fatigue et mélancolie provoquant un énervement. 18 MAI 1992 : christelle ne me fait plus la gueule et je dois l'oublier définitivement, malgré ma bonne humeur revenue, le mercredi 20 mai, Le traitement pour oublier dura jusqu'au 26 mai. 26 MAI 1992 : christelle avait une super jupe ! Réaction directe : beauté et féminité affirmée provocation de l'attrait. Le 27 mai cet "incident" avait re-déclenché le processus et j'étais de nouveau amoureux d'elle. 29 MAI 1992 : Christelle était tellement belle ce jour que j’ai oublié de lui dire bonjour (soupir 1) 15 JUIN 1992 : en étude on a joué avec ma calculatrice et elle a lu mes mots d'amour écrits dessus mais j'ai su que je l'énervai et que je la faisais chier. Vérité révélée. Dépréssion nerveuse qui va s'aggraver le jeudi 18 juin. 23 JUIN 1992 : quelques personnes se souviennent encore de ce jour maudit mais j'ai préféré l'oublier. 25 JUIN 1992 : christelle est sortie mais n'est pas allée à la fête du cinéma avec moi. 28 JUIN 1992 : j'ai voulu trouver l'âge exact de christelle le jour où j'étais en étude. A ce jour, elle avait 15 ans, 5 mois, 28 jours, 10 heures, 41 minutes (et 48 secondes) 8 JUILLET 1992 : j'ai reçu mon cadeau d'anniversaire. J'étais vraiment très très heureux.., je me suis enfin senti bien dans ma peau, Pendant les vacances, je me rappelle avoir écrit des lettres de remerciements, codées, j'ai aussi voulu créer la LOVE SOCIETY 2 et enfin j'ai envoyé le pin's du FC METZ (que j'al cherché pendant toutes les vacances) à christelle en lettre anonyme (c'est marrant elle a su que c'était moi !!) La rentrée était sont fantastique, j'étais on ne peut plus heureux de la revoir. Elle était si belle (soupir !) 19 SEPTEMBRE 1992 : la fête était là, elle aussi. La réaction était la même que celle du 16 Février 1990. Je ne me rappela que trop bien. Je disais "ah si seulement j'avais pu l'y emmener, elle doit être probablement chez elle en train de lire un livre ! " (c'est là que je l'ai vue !!) Réaction directe, perte des sens de l'orientation de la vue, etc..., battement de coeur multiplié par 5 !! 6 OCTOBRE 1992 : c'est la dernière fois que j'écrirai et c'est aussi ma dernière émotion, j'ai vu chrlstelle au frigo, je l'aime je ne peux rien y faire. L'émotion que je ressens en la regardant, je ne peux pas l'arrêter, elle est trop forte, trop puissante. Même si l'ordinateur ne retient que les renseignements les plus importants, Il ne néglige pas les émotions que je peux ressentir. Cet ordinateur n'est pas assez développé. Son système perfectionné l'oblige a avoir une intelligence moyenne mais une conception de la vie très faible. Il n'est pas rare que je demande à Rachel et à Aurore que faire pour sortir d'une situation délicate, lors d'un problème avec christelle. L'aide est immédiattement enregistrée. Je me rappelle une fois que Christelle avait "crié" contre moi car je lui avait fait peur. L'information "ne plus lui faire peur" avait été envoyée à l'ordinateur et enregistrée automatiquement. Cesl le système d'apprentissage permanent de la vie. Si je regarde ce qui s'est passé au tout début du coup de foudre avec christelle, je remarque que le projet appelé autrefois PROJET RP (rachel paquin) avait été effacé et remplacé par le projet CR (christelle roussseau) En vérifiant ce programme, j'ai appris que la durée de vie de celui-ci était de 3 ans. Le 22 décembre 1992, l'ordinateur devait me faire réfléchir sur la route a suivre : continuer pour 3 ans encore ou laisser tomber le projet. En général, quand le programme a été concu, il ne peut être effacé par personne d'autre que moi mais le programme est effacé automatiQuement si l'origine du projet (ici christelle ) s'y oppose immédiatement. Dans le pire des cas (je parle pour l'origine du projet), si les questions sont sans réponse et que la route à suivre est difficile à choisir, alors le programme a une durée de vie de 7 ans sans possibilité de changements. En supposant que cet ordinateur fait partie de moi, on pourrait dire que c'est un ami qui m'aiderai a me consoler, à me calmer, un ami, qui peut être un exemple pour définir le terme "amitié". CHAPITRE IV ANGES ET DEMONS S'il est vrai que tout hommes à des fantasmes, on ne pourra jamais dire que tout homme se croit quelqu'un d'autre ce qui est mon cas : le fantasme de mon esprit, de mon moi antérieur et profond, est celui d'être toujours quelqu'un d'autre. Jamais je ne voudrais être moi, jamais. Je me hais. Quand je dis le contraire, c'est que je crois que je suis quelqu'un de bien et de gentil. Mais je crois (enfin, je le croyais jusqu'au Mardi 23 juin 1992 ) que c'est faux. Je me sentais mal dans ma peau, ce qui m'envahissais de complexes, tous différents. Quand j'étais triste c'est que j'étais moi, quelqu'un qui jamais ne réussit ses projets, qui à une vie parsemée d'échecs. Mon rêve secret, que j'appelle réalité, c'est celui d'être un ange. Seules quelques personnes le savent car je le cache. J'ai toujours rêvé d'en être un, quelqu'un qui volerait au secours des innocents, qui guérirai la malade, enrichirait les pauvres pas seulement avec de l'argent, mais avec beaucoup d'amour aussi. Quand je parle de mon "copain" en regardant le ciel, on sait de qui je parle, mais sait-on bien pourquoi. Car parfois, je crois en moi, et je me sens capable de tout arranger rien qu'avec un petit tour de magie et je repars au loin ouvrant mes ailes. Ce sont des rêves que je fais tout le temps : une fois je sauve la Terre d'un démon sorti de l'enfer et je suis encouragé par christelle ce qui augmente ma force, mon énergie et je triomphe. Je me vois, en train de voler jusqu'à un congrès avec tous les présidents des différents pays, Je m'avance vers le président du congrès, j'ouvre mes ailes et Je dis : Je suis l'envoyé de Dieu. Après un bref discours expliquant que je veux tout arranger sur Terre, Je pars et en quelques heures, se dévelloppent les pays sous développés, je donne un foyer aux sans-abri, je reconstruis la prêt, je rends le monde heureux. Tel est mon rêve, mon fantasme : sauver la Terre. Le jour où la première fois, j'ai eu ce rêve c'était lorsque j'ai rencontré christelle et les autres. Enfin j'avais des amis, des vrais. Cela m'a fait rêver à une mission très peu comode qui sa résumait ainsi : trouve l'immaculae conception qui portera Jésus pour l'apocalypse qui devait transformer le monde et me donner les pouvoirs de le faire. Pour la trouver, trois critères : je devais en tomber amoureux - Je devais "gagner" un baiser, et enfin, je devais lui faire le signe de Croix. A ce moment, une croix brillante apparaitrait sur son front. Jésus était là. Bien sûr, il fallait attendre quelques années, le temps qu'elle se marrie et qu'elle ait son enfant mais je lui aurais promis que le jour ou Il naîtrais, je serons là, toujours là La conscience humaine a toujours fasciné mon esprit. Car l'homme est "fait" selon deux crieras : le bien et le mal. Il pourra être totalement pour le bien ( prêtre, docteurs ou totalement pour le mal ( tueur, voleur..) ou alors il pourra être comme la plupart des gens un homme normal qui se situerait entre le bien et le mal. Le bien et le mal se chiffrent en pourcentages qui peuvent être plus importants l'un que l'autre (50% bien 50% mal = homme normal, commun). Mes pourcentages en mol sont dépendants de l'entourage. Si je suis rejeté il est clair que le mal augmentera mais très peu car cela n'arrive (ou plutôt m'arrivait) souvent, tandis que si je sus bien accueilli, voire demandé, le bien augmentera considérablement. On pourra affirmer que le fantasme d'être un ange représenterait le bien mais venons en au mal qu'est - il en moi ? Le mal que je possède en moi est en fait "provoqué". Il ne peut être augmenté ou déclenché par moi même. Par exemple, si quelqu'un a fait du mal à mon amie, j'éprouverai du mal à son égard car elle me l'aura demandé. Évidemment, je ne suis pas totalement dévoué pour le bien - bien que je le voudrais - mais il se peut que quelquehcose se produise qui puise déclencher une "attaque" maléfque ( voir chapitre II ) (et pas seulement dans les rêves. Je me suis rarement battu pour mon compte mais presque toujours pour aider ou protéger quelqu'un. La violence ne résout jamais rien. De toutes les définitions que j'ai reçues du bien et du mal aucune ne m'a satisfaite. Elles étalent toutes trop vagues ou ne montraient pas vraiment ce que je voulais savoir. Je n'ai jamais vraiment su si ce que je faisais était bien ou mal mais grâce à ses amis ils me le font savoir car je ne sais pas où me situer par rapport aux autres, et par rapport à moi - même. Il y a des moments où je ne sait pas comment faire pour faire le bien d'autres ou je ne sais pas si j'agis mal. CHAPITRE V LA LOVE SOCIETY Lors de la rencontre de mes nouveaux amis, j'avais eu l'impression d'appartenir enfin à Un groupe d'amis ce qui m'a beaucoup plu car j'aime les groupes soudés. On s'aimait tous équitablement et on avait tous chacun son importance. Par exemple, notre groupe aurait du mal a se passer de la Laurence ou de Florence car elles remontent le moral tout comme il aural du mal à se passer d'Aurore et de Rachel car elles rassurent le groupe, réconfortent, et conseillent le groupe. Tous ces éléments m'ont permis de créer, en 1992, ce que j'ai appelé la LOVE SOCIETY. "Crée" ou plutôt "imaginé" car je n'ai pus demandé la permission à Rachel ni l'autorisation a Aurore. Mais c'était la première fois que je décidais quelquechose tout seul, sans avoir à demander conseil à quelqu'un. Pour une fois, j'étais "autonome". Et c'est ainsi, qu'est née, le 14 janvier 1992, (jour de l'anniversaire de Stéphanie Scuri) la LOVE SOCIETY. Je vais d'abord vous la présenter. La LOVE SOCIETY était basée au départ sur le fait que plus nous avons d'amis, plus nous sommes heureux et moins nous en avons, moins nous le sommes. L'idée principale était d'aider les solitaires à trouver des amis, nous, en l'occurence. Les membres de la LOVE SOCIETY ont été considérées, bizarre, je le sais, comme des déesses. Mais vous allez comprendre car sans eux, je ne serais rien aujourd'hui : AURORE BOHN - 16 ans, née le 04/04/76, déesse de la connaissance, Aurore est ma conseillère elle m'aide à trouver les bonnes solutions, a faire le bon choix. C'est elle qui me dit ce qu'il faut faire dans tel situation ou ce qu'il ne faut pas faire. Il ne faut rien que je fasse sans son autorisation car je ne me crois pas encore apte a décider par moi - même. RACHEL PAQUIN 16 ans, née le 26/09/76, déesse de la sagesse. Rachel s'occupe, un peu comme Aurore, de mes problèmes sentimentaux, elle m'explique comment il faut comprendre les réactions de christelle et me renseigne sur ses problèmes et sur tout ce qui a attrait à elle qui pourrai m'intérésser. Je ne peux rien faire sans sa permission la même raison qu'avec Aurore. SCURI STEPHANIE, 16 ans, née le 14/01/77, déesse de la patience. Stéphanie s'occupe de m'écouter. C'est elle qui subi toutes les bêtises et les idioties que je peux raconter (genre, le problème des trains) elle est très patiente et vraiment adorable (quand elle n'est pas en colère) CHRISTELLE ROUSSEAU, 16 ans, née le 22/12/76, déesse de la beauté. Christelle est le centre de ma vie. C'est plus que cela même, elle est ma vie, mon idéal, mon paradis, mais tout ce livre vous aura certainement déja renseigné sur elle (christelle) LAURENCE LITKOWSKI, 16 ans, née le 31/06/76, déesse du rire. Laurence est certainement celle qui me fait le plus rire. Sans elle je somberais dans la mélancolie. Elle m'aide lors des périodes difficiles et tristes et me remonte le moral quand j'en ai besoin. Elle m'appelle "le protecteur" et j'en suis fier (enfn, disons content ) STEPHANIE LAURENT, 16 ans, née le 18/06/76 déesse de la conscience. Stéphanie m'aide à me souvenir que je ne suis jamais le seul à avoir des problèmes et que les autres ont en aussi. Grâce à elle, je ne penses pas qu'à mol (un jour, grâce à elle, christelle m'a protégé car elle m'avait griffé ) ANNE-GAELLE COUEDIC, 17 ans, née le 13/07/75, déesse de l'amitié. C'est elle que j'aime le plus. Grâce à elle je peux être fou tout en restant conscient de ce que je fais. Elle efface mes pleurs, me rassure, me console, elle est pour moi et je la compare parfois à l'amour que j'ai pour christelle en enlevant l'amour "charnel" (du physique) mais en gardant l'amour intérieur, moral. FRAMBOISE ET FLORENCE, 16 et 16 ans, nées le 18/05/76 et le 21/12/76, déesses de la vie. Framboise et Florence m'aident à me remonter le moral. Elles sont le symbole de la joie de vivre, de la gaieté et des plaisirs de la vie. Sans elle, je n'aurai goût à rien. Framboise est aussi douée pour le musique que Florence l'est pour l'humour. HOSMANN FREDERIC, 16 ans, né le 18/08/76, dieu du jeu. C'est avec frédéric que je passe mes meilleurs moments, il me fait oublier christelle et me donne goût à la vie. On est souvent ensemble à jouer à des jeux vidéos, on est même partis ensemble dans des parcs tels que le blg bang schtroumpf et il est même venu dormir chez moi cest un super copain. Bien qu'il ne soit plus a la pro, c'est lui et moi faisions rire le groupe quand Il était triste. VoIlà, je peux rajouter que tous ces membres sont toujours (ou presque) gais et souriants et que je suis la pour veiller à tout cela. Dans tous mes projets pour créer une LOVE SOCIETY, aucun n'a réussi mais ils m'ont tous plu. Et, qui sais, peut - être une LOVE SOCIETY III, mais Il faut que je demande l'autorisation à Rachel et Aurore. CHAPITRE VI QUESTIONS-REPONSES Avec les milliers de rêves que j'ai fait depuis que j'ai rencontré christelle j'ai essayé au fur et à mesure de répondre aux questions que je me suis posé. Par exemple, a la question : " Toi, lecteur, tu as ailé tu as été aimé mais t'es-tu jamais demandé pourquoi ? (chapitre II) je peux maintenant répondre que l'attrait charnel et physique n'y est (presque) pour rien. car si j'aime christelle c'est parce que quand je suis avec elle ou prés d'elle, j'éprouve une sensation étrange, de bien - être, de confiance, d'amour. Je me sens bien et je ne voudrais plus la quitter, comme un enfant qui voudrait rester près de la chaleur de sa mère. Quand je dis "j'aime christelle" cela veut dire que j'eprouve pour elle une attirance spéciale, morale, physique, mais aussi inconnue car l'amour est un sentiment que l'homme ne comprend pas (le coeur a ses raisons que la raison ignore) ou ne veut comprendre. Quand je la vois même de loin, je sais qye c'est elle, je sais que j'aurai droit à un sourire, qui me réchauffera le coeur pour la journée. Je me sens bien rien qu'en la voyant en photo et c'est pour cela que j'en ai beaucoup. Mais je crois trop aux photos, Il est fréquent que je cache les photos de christelle lorsque je suis en train de me coucher (cela s'appelle être pudique, m'a expliqué Rachel ) De toutes les autres questions comme " qu'est- ce que l'amour", j'ai appris qu'il existait des centaines de sortes de réponses, et donc je ne peux y répondre car chacun a son avis. Quant à moi, l'amour, bien que je ne le connais que partiellement, est la plus belle chose (après christelle) que Dieu ai jamais crée. CHAPITRE VII LE "MOI" PROFOND Si l'on sonde vraiment au plus profond de mon coeur, on trouve des "tâches" qui sont des symboles d'impureté car personne n'est parfait et ces tâches représentent respectivement le jalousie, la lâcheté, le mensonge, la cupidité, tous des défauts que je possède mais que je ni peux énumérer car ils sont nombreux et je ne les connais pas tous. Ce que je remarque le plus, c'est que je suis possessif, jaloux. Quand quelqu'un s'approche de près ou de loin de christelle un système intérieur se déclenche prêt à foncer. On se rappelle le jour où je me suis battu avec stéphane morin sans le vouloir, à cause de ce système. Pour moi, l'imagination c'est la vie. J'ai appris il n'y a pas longtemps que la qualité première des enfants est l'imagination. Serait-je donc encore un enfant ? j'èspère que oui. Je ne veux pas grandir. Pour moi l'adolescence puis le passage a l'âge adulte est un age triste, morne, ennuyeux, comparé a la gaieté de la jeunesse toujours renouvelée avec ses milles jeux, ses rêves, ses joies, ses peines, sa vie. A force de croire en l'imagination j'ai trouvé une sorte d'équation qui résume cette qualité : d'après moi, l'imagination contribue à ce que le rêve soit beau, et si le rêve est beau, la vie est belle, cor le rêveur se sent bien dans sa peau. Il est heureux. Donc tout se résoud à dire que quelqu'un qui a beaucoup d'imaginaton aura des rêves magnifiques, fantastiques, et donc sera toujours heureux, je pense et j'espère que c'est mon cas car c'est dans le rêve et l'imagination même que je trouve la force de sortir de mon chagrin, l'envie de créer des projets, la joie qui me tient à coeur et l'amour qu'il me faut donner. Parfois, je suis assis à mon bureau, et en entendant une musique douce (ce que je fais en ce moment) je me sens heureux, joyeux, je voudrais l'être toujours, partager cette joie avec ceux que j'aime. Je rêve très souvent, dès que je suis seul, quand je suis triste (il est évident que les deux mots s'accordent car quand je suis seul, je suis triste, je ne peux vivre sans les autres, quand j'ai l'esprit vide, ailleurs et que je chante (avec mon "bruit" et non ma voix) je me sens bien, bien dans mon coeur, je respire un grand coup, je suis heureux. Si Un jour ce livre venait à paraître, j'écrirais : toi lecteur, je ne te connais pas, devient mon ami et tu seras roi, chevalier, tu ne seras plus jamais toi mais celui que tu t'est imaginé celui dont tu as rêvé d'être. Jai envie de vous écrire les notes de musique que j'écoute en ce moment, c'est tellement beau, je me sens bien, je voudrais vous faire éprouver ce que je ressens car moi aussi, je vous aime... Savez-vous ce que sont les sentiments, la vie, l'amour, l'amitié, ou sont-ils ? comment sont - Ils venus ? Tout simplement par nous. Dès sa création en retournant loin, Adam a aimé Eve comme une amie pour ne plus être seul, puis au fur et a mesure qu'il s'amusèrent ensemble, ils s'aimèrent ils avaient découvert d'amour, ils avaient toute la vie, l'abondance Il ne restait que la création, voilà c'est nous les hommes, c'est nous, leur création. Qu'importe ton âge, ton sexe, ta race, ta couleur, nous étions tous frères !!! l'homme a fait des erreurs, c'est à nous de les réparer aujourd'hui. Seul l'amour peut les réparer. CHAPITRE VIII JOURS DE FETE Il est vrai que pour chaque jour de l'année, l'homme n'a pas choisi une fête ce serait trop beau. Il y a déja tous les " saints" a fêter !! Pour moi, chaque jour est une fête, chaque jour est une fête grâce à ce qui s'est passé les années précédentes. Certains se demandent pourquoi je ferai la fête le 19 septembre 1992, eh bien, demandez à christelle ! je l'ai vu à la foire ce jour - là en 1992 !! et le 17 novembre 1993, c'est Florence qui m'a tapé dans l'oeil (au sens premier ) le même jour en 1992 !! et christelle a vu les photos de mon cahier de texte !! Et le 11 décembre 1993, là, c'est Stéphanie Laurent qui a poussé christelle contre moi !! et le 4 janvier 1994 ! demandez à Rochel si elle souvient du choc électrique qu'elle a reçu en me faisant la bise !! (c'était le coup de foudre, ha ! ha ! ha !) Bon j'arrête sinon je n'aurai jamais fini. Ceci était juste pour dire que ( dites, le 27 janvier 1994, pourquoi pas une fête car Laurence a gagné le concours de beauté ? non ? bon.. ) (p.s : je pousse un énorme soupir en disant que Stéphanie Scuri et Rachel Paquin ainsi que Christelle, Laurence et Aurore, sont toutes très jolies, ah la la... pourquoi suis-je confronté à de pareilles tentations, dur de résister et leur dire que je les aime un peu plus qu'en amitié ah la la (le deuxième, déja ..), quel problème !! Je voudrais passer un message à ceux qui me lisent en ce moment : pour ceux de la LOVE SOCIETY et même les autres, je vous aime : Rachel, Aurore, Christelle, Stéphanie S, Stéphanie L, Framboise, Florence, Laurence et tous les autres, JE VOUS AIME !!! Voilà ce que je n'ai jamais pu vous dire en face par manque de courage (p.s : à faire passer ). CHAPITRE IX UN REVE CACHE Voiçi, non pour finir ce livre, mais pour (peut-être) reposer le lecteur un peu, un rêve que j'ai fait sur la LOVE SOCIETY. Cela se passait en 1992. Ayant appris les problèmes de l'Afrique, famine, misère, morts... je me mit à rêver à ce que le gouverneur ferait. C'est simple : Il a appelé la LOVE SOCIETY. Un jour comme les autres, personne ne sait ce que j'ai fais avant, et me voir devant la porte de la salle 3. J'ai a ma main une feuille avec plusieurs noms écrits dessus. Je ne peux cacher ma joie. Je toque, j'entre et je parle un instant avec le proffesseur. Puis, il se lève et dis : Mlle Rousseau, Mlle Bohn, Mlle Paquin, Mlle Paquet, Mlle Vandelannoite, Mlle Couedic, et Mlle Schmitt, veuillez sortir, vous êtes demandées. Evidemment elles se lèvent et à peine sorties, me posent un tas de questions auquelles je répondrais plus tard : Il faut aller chercher les autres, on passe a une autre salle, pareil, et voilà que Stéphanie L et Stéphanie S sortent de la salle accompagnées de Laurence. Ensuite nous passons devant les surveillantes qui se mettent à rassurer ceux que j'ai appelés. "Ne vous en faites pas, on a prévenu vos parents, ils sont d'accord, vos valises sont prêtes, bon voyage et bonne chance !! Evidemment surprise totale ! mais personne ne dit rien. On sort de la Providence et devant l'école, Un magnifique bus nous attend avec le nom de LOVE SOCIETY, superbement décoré de toutes les couleurs et des noms des membres. (re - surprise totale) On monte, Hosmann Frédéric nous attend déja à l'intérieur D'abord, je demande aux chauffeur, nos places réservées et voilà que, tirant une manette, les sièges disparaissent et 12 trônes apparaissent (pas par magie, évidemment !) Nous nous mettons assis car chaque trône est marqué pur le nom d'un membre. Et me voila en train d'expliquer : j'appuie sur un bouton et voilà qu'un écran apparaît derrière nous, L'écran reste noir, bonjour à tous ! comme vous le savez bien, j'ai toujours voulu créer une LOVE SOCIETY, une vraie. Et voila qu'il y a quelques semaines, je réussis à joindre le gouvernement africain pour dire que nous sommes les sauveurs de l'Afrique. Bien entendu, j'ai reçu une aide financière énorme qui a été investie dans les matériaux de transports comme ce bus. Notre destination : l'Afrique (là ca gueule énormément) n'ayez crainte, vos parents ont été tous prévenus et sont très heureux que vous veniez avec moi. Regardez cet écran (ils se retournent ) (une image du désert apparaît) Ce désert est très vaste et il est très dur d'y avancer, alors voici vos moyens de transport (Une image de Jet Speed apparaît : c'est une sorte de moto qui à la place des roues possède des aéroglisseurs, elle glisse sur le sable sans le toucher (genre star wars)) Celui-ci est le tien, Aurore, rose comme tu l'aimes. (Une auter image apparaît), celui - ci le tien Rachel, bleu et mauve. (ainsi de suite jusqu'a Fred et moi. Voilà les notres un peu plus puissants car ils possèdent deux réacteurs supplémentaires pour frôler les 400 kms/h (Fred est ravi) (p.s: christelle a eu un Jet Speed noir, tout noir ) Maintenant, voici vos cartes (sur chaque carte : photos, noms, coordonnées,) vos pin's LOVE SOCIETY II et le reste ensuite. Amusons nous. Vous rappelez vous du manège "Révolution" ?? (Fabienne sourit car elle s'en souvient ), eh bien je l'ai monté ici même ("ici ?" demande fabienne (Alors là c'est le délire, j'appuie sur un bouton et les 12 trônes se mettent l'un à coté de l'autre et s'attachent, des sécurités se mettent en place, le toit souvre, les 12 trônes se soulèvent, j'appuie sur un bouton et voiçi que tout tourne, loopings, vrilles, youpi c'est super, j'avais adoré ce manège ). (Et nous voiçi arrivés à un aéroport : devant nous un magnifique avion décoré aussi au nom de la LOVE SOCIETY II (surprise générale). et nous y voilà, notre jet privé (nous montons et mes amis semblent nerveux, très nerveux ) Le voyage s'est bien passé (quel manque de bol, je ne me rappelle plus la suite, mais je sais qu'on était passés a la télévision et au journal car on avait réussi !! ) CHAPITRE X 1,2,3 SOLEIL !!! (non mais c'est un titre pour un chapitre, ca ?!?) Si j'ai appelé ce chapitre 1,2,3 soleil, C'est que j'ai mes raisons. Dans la vie, il est vrai, la réalité est parfois source de malheurs, mais voyons, Il n'y a pas que cela !! Je veux vous faire penser aux instants de bonheur intense, ces instants ou l'on se sent bien dans sa peau, sa tête, son corps, son coeur, où l'on à envie de bondir, de s'amuser, de crier, d'hurler même ! où l'on se sent heureux en où l'on veut faire partager cette joie Ces moments-là on les ressent parfois lors d' évènements importants tels un baiser reçu (et ca, ouh ! je sais que c'est bien !) ou un compliment fait sur vous de bien, le fait de se sentir aimé, le fait d'avoir trop d'amour à donner et de le donner en étant heureux pour faire sourire l'entourage. C'est complètement dingue ! ne l'avez - vous jamais ressenti ? Une telle émotion, un tel bonheur, comme lorsqu'on est amoureux ou que l'on sort avec quelqu'un ou que l'on fait l'amour avec quelqu'un pour la première fois (p.s: dites les filles, pas avant 18 ans, hein? promis?) C'est lorsqu'on se dit : on m'aime ! je m'aime et j'aime ! c'est une sensation forte, pure, merveilleuse que d'être heureux. j'espère qu'en ce moment, grâce à ce chapitre, vous aussi, vous vous sentez bien, et que vous aussi, vous ressentez cette émotion que je ressens. Alors, don't worry, be happy !! CHAPITRE XI LE SPECTACLE Je me rappelle parfaitement ce rêve. C'est même celui que Je me rappelle le plus. C'est arrivé dans la salle de théatre de la providence. Il devait y avoir un spectacle ce matin - là de 8h à 12h J'avais demandé à Mlle Maire si je pouvais faire un spectacle qui durerait environ 3 h 30. Je lui al dit que je ne pouvais pas lui dire ce que c'était mais qu'elle ne serait pas déçue, au contraire. Ce matin-là la salle était pleine, christelle, Aurore, Rachel et tous les autres !! des premières, des secondes, des troisièmes, tous les profs, c'était plein à craquer. 8 : j'entre et je commence. "Eh bien, déja bonjour à tous, je ne me présente pas car beaucoup d'entres vous me connaissent déja mais sachez seulement que je m'appelle Sébastien. Je vais vous montrer un numéro unique, jamais vu et que vous n'oublierez jamais. Pour ce faire, il me faudra votre plus grande coopération ainsi que le silence le plus complet lorsque je me concentrerais. Je tiens à dire que les personnes sensibles, sujettes au vertige ou ayant peur des sensations fortes, ne seront pas a l'aise ici. Pour commençer, je vais d'abord me concentrer pour vous montrer un aperçu de ce que je peux faire" (à ce moment, je m'assois en tailleur sur la scène, je ferme les yeux, et au bout de quelques secondes, je m'élève à quelques mètres du sol) Est - ce que vous m'entendez ? (oui faible) je répète, est-ce que vous m'entendez (oui fort ), alors, on y va... (Soudain toute la salle de théatre tremble, les murs vibrent, les personnes debout se retiennent de tomber, et c'est la panique totale car la salle se soulève au dessus du sol à plus d'une centaine de mètres, faisant une coupure sans cassures, nette. Tout le monde s'attache à son siège, hurlent, pendant que la salle continue de monter puis, lentement, se stabilise à cent mètres du sol. "N'ayez crainte, il ne vous arrivera rien (étonnement total), j'ai siplement soulevé la salle pour avoir plus d'air. Maintenant, passons aux choses sérieuses,. Voyons, qui n'a pus eu peur lors de ce soulèvement ? (un garçon lève la main, je ne sais plus qui c'est ) ah bon ? cela va s'arranger, bon voyage ! le sol s'ouvre sous ses pieds et lui et son siège tombent dans le vide puis s'arrêtent net juste avant le sol et remonte lentement dans la salle, contrôlé par mon énergie) C'était comment ? (rires) Si nous allions dans un autre monde ? Ça vous dit ? OUI ?(silence) OUI ? (oui moyen) Bon, c'est parti ! (à ce moment, la salle s'assornbrit sans que personne n'ait éteint et des sorte d'étoiles brillantes apparaissent un peu partout, illuminant la salle) voçi un nouveau monde (j'ouvre mes mains et des centaines de papillons dorés en sortent puis tournoyent dans la salle. Ceux qui les touchent les font disparaître dans une pluie d'étoiles)… j'ai envie, oh oui, j'ai envie.,. Aller on y va, je suis fou mais j'en ai envie, vous vous demandez de quoi ? de vous faire souffrir ! (à ce moment des barrières de sécurité apparraissent contre les murs et sur les sièges, se ferment pour tenir et protéger, ( c'est la peur qui arrive) (qu'est-ce qu'il va faire, se demandent - Ils) et voilà que la salle se met à tourner sur elle même, réalisant un looping ! (heureusement et bizarrement, rien ne tombe c'est la panique totale, tout le monde crie, hurle, et le looping se fait lentement et se fini dans un soupir énorme. Tout le monde va bien, mais quelle peur !!) ça va?... (oui faible plus fort ou je recommence ! (oui très fort ). Maintenant j'ai envie de jouer avec les plus courageux, filles ou garçons alors tous ceux qui sont courageux ou courageuses, libérez vos places et venez dans les 3 premiers rangs (quelques personnes se lèvent (environ une vingtaine) et se mettent sur la première, la deuxième rangée et la troisième du côté droit (ou gauche je ce sais plus) Voilà, c'est simple, cette maquette (une maquette apparaît représente les 3 premières rangées. Toujours aussi courageux (oui moyen) bon, sécurités ! (des barrières se mettent en place) Maintenant que vous ne pouvez plus reculer, voici le reste de la maquette (au dessous de la maquette se dessinent des rails qui forment un grand huit horrible) Bon, je crois qu'on va y aller (les 3 rangées s'enfoncent tout doucement et, comme un wagon, se pose sur les rails situés au dessous de la salle (elle est toujours en l'air n'oubliez pas)) GO !!! (le wagon part à toute allure sur le grand huit en même temps que la maquette. Loopings, vrilles a la fin du tour, les sièges se remettent en place et la maquette disparaît. Les courageux sont moins vantards qu'avant). La sonnerie de 10h retentit. Ceux qui veulent sortir se mettent au milieu entre les deux rangées car nous sommes toujours en l'air (quelques personnes se lèvent ) je vais vous téléporter en bas et à la fin de la récréation vous réapparaitez ici. N'ayez crainte, une illusion représentant la salle de théatre se trouve à l'endroit où elle devront être pour que personne n'y voit rien. (lIs disparaissent ) A tout à l'heure ! Pendant cet entracte, je voudrais vous présenter une superbe fille car de plus j'ai un cadeau pour elle. Va, colombe… (une colombe blanche apparait et vole dans la salle puis s’arrête, et se pose sur l’épaule de christelle). Mes amis, voiçi christelle. Viens, j'ai quelquechose pour toi ( christelle se lève et monte sur la scène) je fais tournoyer mon doigt autour de sa tête ce qui produit desgerbes d'étincelle multicolores et voilà que ses habits se transforment en une magnifique robe avec des diamants, des rubis, du fil d'or, des chaussures roses et une longue traine bordée de coeurs, une couronne apparait sur sa tête, c'est magnifique. Christelle est toute étonnée mais semble ravie ) Comme tu aurai du mal à t'asseoir, je te rends tes habits mais je t'offre cette robe (ses habits réapparaissent et la robe se range dans une boite que je lui remet. Elle retourne à sa place après m'avoir souri et remercié (ouah), a ce moment les absents réapparaissent et se rasseyent ) On va pouvoir continuer. Maintenant que je vous ai montré quelques petits tours, je vais faire plus grand. Dans quelques secondes, je vais enlever l'apesanteur de cette salle, sans retirer l'oxygène. Seulement pour me concentrer, je demande le plus grand silence ( je me remet en tailleur, je ferme les yeux, et une énergie jaune apparaît autour de moi (voir chapitre II), je lève mes deux bras et voiçi que des personnes décollent, s'envolent de leurs sièges et se mettent à flotter en l'air. Beaucoup de monde s'amuse à tournoyer, certains ont peur, mais la plupart s'amuse, même les profs). Maintenant que j'y pense, je me demande comment faire pour remettre l'apesanteur sans que vous vous écrasiez au sol (panique) je blaaague... (Après que tout le monde soit redescendu, je demande au public 6 volontaires, 3 Filles et 3 garcons : ce fut Aurore, Rachel, Laurence, Yves et deux autres garcons dont je ne me souvient plus, ils montent sur scène et je leur demande de bien se concentrer. Mes amis, on va s'amuser. (Je demande à Yves et Rachel de se mettre a coté de moi, de fermer leurs yeux, et de rester calme, je pose mes mains sur leurs têtes, je ferme les yeux et je me concentre. Soudain, les yeux d'Yves et de Rachel s'ouvrent brutalement : C'est réussi. Quand je demanda à Yves de dire bonjour, il répond mais sa voix vient du corps de Rachel : j'al inversé leurs esprits respectifs !!! Ensuite je demande aux 4 autres de venir et de faire une chaine en posant leurs mains sur la tête de leur voisin et je me met au bout de cette chaine. Même chose, mais cette fois-ci, tout est mélangé, on ne sait plus qui est qui. Je demande à quelqu'un de venir sur scène pour retrouver Yves. Le volontaire choisit d'abord tout normalement le corps de Yves. Mais quand on lui demande si c'est exact, c'est la voix d'Aurore que l'on entend ! pareil pour le corps de Rachel, c'est la voix de Laurence, quant à Aurore c'est la voix d'un autre garçon !!! quel bordel !! Heureusement, tout est rentré dans l'ordre et le spectacle a bien duré 4 h. A la fin, tout le monde est venu me féliciter, et j'ai eu un gros bisou de christelle !!! CHAPITRE XII JE VOUS AIME ! Ainsi va se terminer ce livre, qui a raconté ma vie, mon oeuvre, mes rêves mes secrets, mes espérances, l'amour que j'ai pour christelle et toutes mes pensées, mes confessions. J'èspère que ce "voyage" vous a plu et que vous aurez envie de lire la suite, qui sortira si la demande est grande. Pour cela, veuillez, s'il vous plait inscrire vos noms et prénoms, ainsi que vos appréciations ou vos messages. sur la page suivante et votre signature. Plus il y aura de noms inscrits, plus je serais heureux, et plus le numéro 2 aura de la chance de sortir ! Je remercie tous ceux qui ont participé à la création de ce livre : moi, mon ordinateur, mon imprimante, mon stylo, mes feuilles et christelle. Et n' oubliez pas, qui que vous soyez, JE VOUS AIME !!! a bientôt !! FIN
TELECHARGER LA VERSION WORD ICI
VOIR LES APPRECIATIONS SUR CE LIVRE ICI
L'appart le plus fou de toute la France ! Facebook Parlons Musique Japan Expo / Amv DAMNCLEM Flander's Company Evolution Eye of Judgment Autres sites Plan et situation Le quizz Le matos de DJ Les collections 10 ans !!!Survolez ces boutons de menus pour avoir le détail de chaque page
Fête de l'appart Aventures extrêmes DVD's/Passion Disney Soirées d'exception Contacts et liens Recherche DJ DjSeb on the web DAMNED Un vrai Superman ? Bruits d'ailleurs Friends Accueil et News PrésentationBIENVENUE SUR LE SITE OFFICIEL DE DJSEB ALIAS SUPERMAN
Aventures médiévales Présentation LIVRE D'OR
Souvenirs, souvenirs Les écrits poésies livres ARTICLES REPU Un peu de psySurvolez ces boutons de menus pour avoir le détail de chaque page
MyLorraine.tv
CHEZDJSEB Présentation Fête appart 10 ANS !!! Les collections Le matos de DJ Le quizz Plan et situation Eye of Judgment Cheerleading Japan Expo / AMV Parlons Musique Final Fantasy Facebook Livre d'or Autres sitesNrj12 "Tellement vrai"
"L'appart le plus fou de France !"
DJSEB News Présentation Emissions TV Articles REPU Souvenirs Souvenirs un peu de psy les écrits poesies livres Evolution Bruits d'ailleurs Un vrai Superman ? Damned !!! Damnclem Flander's Company DjSeb on the web Recherche DJ Soirées d'exception Friends Contacts et liens L'homme et son histoire... EMISSIONS TV Avant de commencer... CRIC 1ère aventure Tour de France Scandinavie Livre d'or Cheerleading Final Fantasy Baltique"Il ne ressemble à personne"
"Superman habite Thionville !"
Le républicain lorrain
L'aventure en solitairecliquez ici!
menus déroulants (passez votre souris)
menus déroulants (passez votre souris)
Ici commence votre vraie Aventure...VIEW THIS WEBSITE IN ENGLISH
Mystères de l'Est Cap vers le Sud JAPON PEROU Du bout du monde USA TOUR 2012 FLORIDE THAILANDE EGYPTE Chine Russie Inde Cambodge DVD's/Passion Disney cliquez ici!
AVENTURE A lire avant de commencer votre aventure L'aventure en solitaire 1ère aventure Tour de France Scandinavie Baltique Mystères de l'Est Cap vers le Sud Du bout du monde Floride Japon Pérou USA TOUR 2012 Thailande Egypte CRIC (Chine Russie Inde Cambodge) Les DVDs / passion disney Aventures extrêmes Aventures medievalesSurvolez ces boutons de menus pour avoir le détail de chaque page